«

»

Imprimer ceci Article

La Propolis

Qu’est ce que la propolis ?

La propolis est un complexe fabriqué par les abeilles à partir de leurs sécrétions et d’une série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques. De consistance visqueuse, elle est recueillie par les abeilles sur certaines parties de végétaux. Les principales essences produisant de la propolis sont des conifères (écorce des pins, sapins, épicéas) et les bourgeons de plusieurs espèces d’aulnes, de saules, de bouleaux, de prunier, de frênes, de chênes et d’ormes, de peupliers (qui semblent être la source la plus importante) et du marronnier d’Inde.

Comment la propolis est elle utilisée par les abeilles ?

Dans la ruche, la propolis a de multiples usages. C’est un mortier qui sert au colmatage des fissures ou interstices, à l’étanchéité contre l’humidité et le développement des moisissures, au renforcement de rayons ou parties défectueuses de la ruche et à la protection de la colonie par la réduction de l’entrée de la ruche. C’est également un vernis aseptisant déposé en fine couche à l’intérieur des cellules avant la ponte de la reine, ou pour lisser les parois intérieures de la ruche. Elle sert aussi à momifier les animaux intrus et morts (rats et souris par exemple) trop gros pour être évacués par les abeilles évitant ainsi leur décomposition.

Et pour la santé humaine?

On ne constate aucune putréfaction des cadavres embaumés par les abeilles, ce qui démontre ainsi que la propolis bloque tout développement microbien. Cette observation a permis d’établir les premières propriétés biologiques de la propolis et son utilisation par les différentes civilisations à travers les siècles. À sa mort, les Egyptiens enrobaient leur pharaon de propolis, ce qui nous permet de retrouver aujourd’hui leurs momies quasiment intactes.

On peut trouver autant de propolis qu’il y a de biotopes car les abeilles vont aller récolter toutes sortes de résines végétales dans leur écosystème pour former cette sorte de ciment antiseptique, doté également de bien d’autres qualités. Mais attention, en cas de conditions climatiques extrêmes, il est aussi possible que les abeilles puissent aller prélever des goudrons qui possèdent ce caractère collant mais qui seront toxiques pour elles. C’est aussi une substance qui attire fortement tous les composés lipophiles (qui aiment les graisses) tels que pesticides et métaux lourds. Vous comprenez ainsi qu’il faut bien choisir la propolis.

La propolis n’est pas une molécule isolée mais une substance complexe renfermant de nombreuses molécules provenant spécifiquement d’une plante particulière. Et donc chaque plante-source n’apporte pas les mêmes molécules. Les propriétés pharmacobiologiques de la propolis décrites dans la littérature scientifique (toute source botanique confondue) sont nombreuses et démontrées scientifiquement : antibactérienne, antivirale, antifongique, antioxydante, anesthésiante (elle devrait être plus utilisée par les chirurgiens-dentistes et les stomatologues), anti-inflammatoire, anti-angiogénique, immunomodulatrice, antitumorale.

 

En usage interne, elle est utilisée sous forme de teinture-mère (dilution dans l’alcool) contre les extinctions de voix, les enrouements, les angines, les maux de gorge, la toux, les rhumes, les bronchites, les pharyngites, les otites et les sinusites. Sous cette même forme, on l’emploierait en stomatologie (stomatite, gingivites et infections dentaires).

On la trouve aussi sous forme de poudre ou mélangée à des huiles essentielles pour constituer un baume .

En usage externe, on l’emploie en dermatologie pour assainir et cicatriser les plaies, traiter les mycoses, parfois associée au miel qui possède déjà un pouvoir cicatrisant et antiseptique qu’elle renforce..

La propolis contient notamment un composé, phénéthylester d’acide caféique (CAPE). D’après une étude du Centre de Prévention contre le Cancer, ce composé posséderait des propriétés antimitogène et anticancérigène, et pourrait ralentir la croissance de cellules de cancer de la prostate humaine.

Sources de ces extraits:

La lettre du professeur Joyeux

Rucher des Abbesses

Photos:

Rucher des Abbesses

Share

Lien Permanent pour cet article : http://confrerie-des-sainfoins.fr/la-propolis/